IWSYF : la ville par ceux qui la vivent et ceux qui la font

14222135_10154674825847446_7335492018262316984_naliser le portrait des nancéiens dans leur diversité, et raconter leur histoire dans tout ce qu’elle peut avoir de particulier, c’est l’audacieuse ambition du projet « I will shoot your face ».

Une démarche résolument humaniste et participative, mais surtout centrée sur l’écoute et le dialogue entre l’objectif – inquisiteur bienveillant – et le sujet, son image et son vécu.

Et c’est ce qui a attiré mon attention dès les premiers « shootings » qui ont eu lieu place Carrière.

C’est donc parce qu’elle vise à mettre en avant l’image et l’histoire de notre cité, par le prisme de ceux qui la vivent, et de ceux qui la font, que j’ai soutenu la démarche mise en œuvre par Sébastien di Silvestro et l’association « Ils étaient une fois en ville ».

Ainsi, en deux ans, ce sont des milliers de portraits de nancéiens qui ont été réalisés.

Certains ont d’ores et déjà été dévoilés dans le cadre d’une exposition urbaine, sur 9 modules qui constituent autant de supports à un dialogue entre les « acteurs urbains » du XXIème siècle et ceux du XVIIIème.

1000 autres l’ont également été au sein d’un magnifique ouvrage qui vient de paraître : « Ils étaient une fois en ville ».

Enfin, d’autres le seront dans le cadre d’une superbe exposition qui se tiendra sur le site Alstom du 16 septembre au 30 octobre prochain. Celle-ci ne mettra pas en avant les individus en tant que tels mais, surtout, les liens qui les unissent. Une exposition sur le « vivre ensemble », en somme.

Publicités