Saint Nicolas : Masseret dans le rôle du père Fouettard

Évènement familial et populaire, les festivités de la Saint Nicolas sont profondément ancrées dans le cœur des lorrains. Elles font partie de notre héritage culturel commun. Les suisses, les belges, les allemands, les luxembourgeois, etc…, partagent également ce patrimoine.

Ce constat, qui peut paraitre évident, ne semble toutefois pas faire l’unanimité. En particulier, au sein du Conseil régional de Lorraine dirigé, pour quelques mois encore, par le socialiste Jean-Pierre Masseret.

En effet, les services de ce dernier ont récemment fait savoir au Maire de Nancy que le Conseil régional de Lorraine ne souhaitait pas apporter son soutien aux festivités organisées à Nancy à l’occasion de la Saint Nicolas.

Le motif avancé à cet égard ne peut que surprendre : ces festivités ne s’intègreraient « pas dans le cadre des projets pouvant être soutenus au titre de la politique culturelle régionale » .

Mais quelle est donc cette prétendue politique culturelle ? Quels sont, au yeux de M. Masseret, les projets qui peuvent être soutenus à ce titre, si la Saint Nicolas n’en fait pas partie ? M. Masseret a-t-il oublié qu’il a lui même pétitionné pour que la Saint Nicolas soit inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO ?

Au-delà d’être ridicule, le motif avancé est également fallacieux.

En effet, alors qu’il refuse de soutenir les festivités de la Saint Nicolas à Nancy, en arguant du fait qu’elles ne relèvent pas des projets pouvant être soutenus au titre de la politique culturelle régionale, le Conseil régional de Lorraine a été partenaire de ces mêmes festivités… à Metz !

Force est donc de constater que la politique culturelle menée par Jean-Pierre Masseret est à géométrie variable : selon qu’un projet est développé à Nancy ou à Metz, il est ou non soutenu par le Conseil régional de Lorraine….

Reste à espérer que les élections régionales de décembre prochain permettront de mettre fin à cette politique de gribouille.

.

Publicités

Faubourg en tête de l’art, le retour

11219387_10207476157680935_1553260122358597167_nAprès une année de césure, le « Faubourg en tête de l’art » revient ce samedi et ce dimanche pour sa 5ème édition.

Une nouvelle association, une nouvelle équipe, mais un objectif identique : présenter au plus grand nombre des œuvres d’art contemporain dans l’espace public, en transformant la rue en salle d’exposition à ciel ouvert accueillant des pièces spectaculaires.

Cette manifestation, qui a traditionnellement lieu entre la porte de la Craffe et la porte de la Citadelle, permettra de découvrir les sculptures d’une dizaine d’artistes de renom : Valérie Cerruti, Jean Christophe Cronel, Dominique Grentzinger, Jean François Laurent, Milutin Mratinkovic, Géraldine Milanese, Jean No, Gé Pellini, et Dominique Renaud.

N’hésitez pas à venir les admirer ce week-end aux faubourg des Trois Maisons !